Par Marie J. Jean
Directrice artistique et générale

mangolte_vue_01

VOX est propriétaire du quatrième étage du 2-22, un édifice à vocation culturelle situé au cœur du centre-ville de Montréal dans l’axe des universités, des centres d’artistes, des galeries privées et des musées. Notre nouvelle situation pose de nombreux défis mais nous permet surtout de nous engager de manière durable avec les artistes, les commissaires d’exposition et autres chercheurs à l’avancement de la recherche sur les pratiques de l’image et de l’exposition. Nos nouvelles installations dotées de quatre salles d’exposition et d’équipements de qualité muséale nous permettent,  d’élaborer une programmation où un véritable dialogue s’institue entre l’art actuel et l’histoire. Des histoires, faut-il préciser, revisitées par des artistes et des commissaires d’exposition qui offrent une incursion dans le passé avec un regard résolument actuel.

Nous nous sommes aussi engagés dans les dernières années à mettre en question les paradigmes conceptuels à l’œuvre dans les pratiques de l’image des années 1960 à aujourd’hui. Nous avons également réalisé des expositions à caractère rétrospectif, lesquelles ont contribué à l’écriture de nouveaux chapitres de l’histoire de l’art du Québec et du Canada tout en revisitant des pratiques conceptuelles peu connues. Si au cours des dernières années la programmation de VOX s’est développée selon une orientation artistique particulière, elle se développera désormais sur la base d’axes de recherche se présentant comme un programme (incluant des expositions mais aussi des conférences, projections de films, séminaires, archives Web, activités de médiation, etc.) mis en œuvre par des groupes de travail sur un horizon de deux à trois ans. L’un de ces axes de recherche entend dans l’actuel contexte de mouvance sociale rendre compte de courants de pensées critiques. Plusieurs projets reposeront sur la théorie et les pratiques articulées sur les thèmes d’historicité, d’auteur, de politiques culturelles ou de l’économie politique.

Nous considérons, à VOX, les pratiques de l’image du point de vue post-média à savoir qu’il s’agit avant tout d’un phénomène – esthétique, technologique, politique, historique – plutôt que d’un strict médium. D’où la nécessité de faire dialoguer des œuvres photographiques, vidéographiques, multimédias, filmiques et performatives avec des documents, des textes, d’autres disciplines ou des positions critiques de différents horizons. Notre intention est donc de dépasser les limites disciplinaires de l’art et, ce qui sera plus affirmé dans l’avenir, ses catégorisations historiques. Nous souhaitons aussi organiser régulièrement des expositions monographiques d’artistes émergents en les accompagnant dans la production de nouvelles œuvres et dans la circulation de leur exposition.

Soutenir à long terme les artistes dans la diffusion de leurs travaux est l’un des objectifs principaux de VOX. Nous avons, au fil des ans, acquis une expertise en ce sens au profit de nombreux artistes au Canada, en Amérique latine et en Europe. Nous souhaitons mieux structurer et professionnaliser cette activité en réalisant des projets de tournée d’expositions, de partenariats et de coproductions avec des organisations canadiennes, européennes ou d’autres provenances.

Il est nécessaire d’ajouter que la majorité des projets de VOX repose sur des partenariats tant avec des diffuseurs, des éditeurs, des universités que des entreprises. Le projet d’immobilisation dans l’édifice du 2-22 s’est d’ailleurs concrétisé grâce à un partenariat avec Artexte et le RCAAQ.  Ce regroupement est désormais connu sous le nom d’Art actuel 2-22 de manière à marquer notre appartenance au tout nouvel édifice érigé au 2, rue Sainte-Catherine Est.

Dans ce nouveau contexte, nous voulons continuer à agir de manière complémentaire et en partenariat avec le réseau de recherche et de diffusion de l’art actuel à Montréal ou ailleurs.