Discussion avec François Lemieux, Érik Bordeleau et Josianne Poirier

Vue de l’exposition François Lemieux. Un soleil difficile, VOX, du 14 janvier au 18 mars 2017.

Photo : Michel Brunelle.

Table ronde à VOX
Le mercredi 1er mars 2017
à 17 h 30

Entrée libre

Exposition

François Lemieux. Un soleil difficile
2017.01.14 - 03.18

Cette nouvelle exposition de François Lemieux porte sur les multiples usages de la métaphore de la transparence et ses transformations au cours de la modernité…

Lire plus

VOX vous convie à une discussion autour des enjeux soulevés par l’exposition Un soleil difficile, présentée jusqu’au 18 mars. Cette table ronde rassemblera l’artiste, François Lemieux, Érik Bordeleau (chercheur au SenseLab de l’université Concordia et auteur de l’essai « Le nomos du verre »), ainsi que Josianne Poirier (doctorante en histoire de l’art à l’Université de Montréal et auteure de l’essai « Notre futur sera éclatant : la lumière et la ville réenchantée »).

Les présentations se feront en français.

Le nomos du verre
ÉRIK BORDELEAU

L’art est un moyen d’éprouver le devenir de l’objet, écrivait Chklovski. C’est précisément ce que François Lemieux se propose de faire avec Un soleil difficile, une exposition dans laquelle il investit la figure à la fois mythique et architecturale du verre comme médium et révélateur de notre modernité.

Au plus loin du schéma hylémorphique qui suppose une matière inerte et une forme toute-puissante, Lemieux envisage le verre comme un flux de matière qui serait toujours déjà aussi une sorte de flux de conscience — une matière non pas tant soumise à des lois de la nature que possédant son propre nomos. Du verre soufflé artisanal aux cristaux liquides sursaturés de Times Square en passant par la fibre optique et les infrastructures de la gouvernementalité algorithmique, Lemieux trace une ligne d’erre qui épouse la pulsation historique et anonyme du verre, laquelle coïncide avec l’accélération même de notre civilisation.

Poursuivre la lecture de l’essai d’Érik Bordeleau

 

Notre futur sera éclatant : la lumière et la ville réenchantée
JOSIANNE POIRIER

Vu d’un avion, le paysage nocturne de la ville évoque un bijou scintillant, un alliage de matériaux précieux. Cette image idéalisée se constitue à partir d’un jeu complexe d’ombre et de lumière, de composantes magnifiées par l’éclairage et d’autres confinées à la pénombre, comme effacées du portrait d’ensemble. Révélation et occultation constituent les facettes antinomiques d’un même phénomène, celui qui consiste à mettre en scène l’espace urbain par la lumière – éclairage architectural, projection vidéo monumentale, œuvres d’art médiatique, etc. Jouissant d’un vif engouement depuis le début du XXIe siècle, ces pratiques esthétiques se voient conférer le pouvoir de réenchanter la ville.

Poursuivre la lecture de l’essai de Josianne Poirier