Rencontre-discussion avec Me Normand Tamaro

Rencontre-discussion à VOX, 10 octobre 2018.

Photo : Jean-Marc Perin.

Vue de l’exposition L’imaginaire radical : le contrat social (ouvrage de référence par Me Norman Tamaro, disponible pour consultation dans le cabinet de lecture), VOX, du 13 septembre au 15 décembre 2018.

Photo : Michel Brunelle.

Rencontre-discussion à VOX
Le mercredi 10 octobre 2018
à 11 h

Entrée libre, mais places limitées
Pour réserver : info@centrevox.ca

Dans le cadre de l’exposition L’imaginaire radical : le contrat social, VOX vous convie à une rencontre-discussion avec Normand Tamaro, docteur en droit spécialiste de la propriété intellectuelle. Seront discutés l’historique de la loi sur le droit d’auteur, son évolution, quelques cas de jurisprudence et autres enjeux actuels pour les artistes en arts visuels. La présentation d’environ une heure se fera en français et sera suivie d’une période de questions et de discussion.

Exposition

L'imaginaire radical : le contrat social
2018.09.13 - 12.15

L’exposition collective L’imaginaire radical : le contrat social est le premier projet d’une série d’expositions sur l’Institution et son histoire, cherchant à comprendre comment les artistes s’y sont associés ou opposés pour peu à peu faire infléchir les positions qu’elle adopte. Le système judiciaire est l’institution observée dans ce premier volet.

Lire plus

Normand Tamaro est docteur en droit et avocat en pratique privée depuis 1982. Spécialiste en droit de la propriété intellectuelle, il a plaidé devant la Cour surpême du Canada (notamment pour Claude Robinson dans Cinar Corporation c. Robinson, 2013) et a été président du Comité temporaire du droit d’auteur du Barreau du Québec (1997-1998). Chargé de cours depuis près de 30 ans – Université de Montréal, UQAM, Université de Sherbrooke – il est également l’auteur de plusieurs ouvrages et articles juridiques, dont la Loi sur le droit d’auteur, texte annoté  (Carswell/Thomson, 2019, 11e éd. en français, 24e éd. en anglais). Normand Tamaro siège notamment sur les conseils d’administration de La Fondation Armand-Vaillancourt et de Dulcinée Langfelder et cie.