ÉCOLE D’ART
Du Lexique Chto Delat (2014)

En 2013, Chto Delat a fondé la School of Engaged Art, une école d’art engagé pour les jeunes artistes. Puisque le collectif a pour principe directeur que l’art ne peut être enseigné, mais doit plutôt être pratiqué, cette école met surtout l’accent sur l’apprentissage autodidacte. Elle a été inspirée de projets d’écoles du XXe siècle comme UNOVIS, créée à Vitebsk dans les années 1920, le Bauhaus, le Black Mountain College, ayant existé aux États-Unis des années 1930 aux années 1950, ainsi que de cercles qu’ont officieusement formés des groupes d’artistes dissidents à la fin de l’ère soviétique. Chto Delat désirait explorer et proposer une éducation artistique différente, pertinente dans le contexte russe d’aujourd’hui – où les libertés démocratiques fondamentales sont menacées et où le niveau de violence dans la société a atteint un seuil frôlant celui d’une guerre civile ; où l’on n’offre pas le moindre soutien à une culture critique indépendante et où il n’existe aucun programme d’enseignement de l’art contemporain. Selon le collectif, l’art peut et doit interagir avec notre société, avec ses processus de transformation, au lieu de se réfugier dans des ghettos institutionnels et pédagogiques. Alliant des connaissances issues d’une large gamme de disciplines, Chto Delat préconise aussi une éducation artistique qui s’adresse à un vaste public au lieu d’être réservée à un groupe restreint de professionnels – une éducation artistique, qui, selon sa description, combine la poésie et la sociologie, la chorégraphie et l’activisme, l’économie politique et le sublime, l’histoire de l’art et la recherche militante, puis l’expérimentation du genre et de l’identité queer au moyen de la dramaturgie, la lutte pour les droits des travailleurs culturels et une vision romantique de l’art envisagé comme une mission.

 

Retour à l’essai de Véronique Leblanc