Glossaire

Qu’est-ce qu’une installation vidéo ? Que fait le commissaire d’exposition ? Idéal pour découvrir les termes couramment employés dans en art actuel et notamment en photographie.

Sources : 
Glossaire des procédés photographiques
, Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa, 1994.
Armstrong, Cléo et al., Groupes, mouvements et tendances de l’art contemporain depuis 1945, Paris, École nationale supérieure des beaux-arts, 1990.
Breuille, J.P., Guillemot, M., Chiesa, P., Dictionnaire mondial de la photographie des origines à nos jours, Paris, Larousse, 2001.
Frizot, Michel, et. al., Nouvelle histoire de la photographie, Paris, Bordas, 1994.
Poissant, Louise, et. al., Dictionnaire des arts médiatiques, Sainte-Foy, Presses de l’Université du Québec, 1997.
Rosenblum, Naomi, Une histoire mondiale de la photographie, New York, Éditions Abbeville, 1998.
Samson, Marie, Dictionnaire usuel des arts plastiques, Trois-Rivières, Éditions d’art Le Sabord, 2004.

 

© 2013 VOX, centre de l’image contemporaine. Tous droits réservés.

 

A B C D E F H I K M N O P S T V

Ambrotype (1855-1870)

Procédé positif au collodion sur verre inventé par James Ambrose Cutting en 1854 aux États-Unis et utilisé jusqu’en 1880.

Analogique (image)

En photographie, représentation du réel obtenue par impression lumineuse sur une plaque sensible, une image à la fois. En télévision et en vidéo, résultat d’une analyse et d’une représentation graphique obtenue par un balayage de l’écran avec un faisceau d’électrons lumineux, qui permet la reproduction des masses en noir et blanc ou en couleurs sur un écran cathodique.

Artiste

Professionnellement, personne qui vit pour ou de son art et y consacre l’essentiel de son activité.

Art conceptuel

L’Art conceptuel doit être cité parmi les avant-garde de la fin des années 1960 […], qui ont sans cesse repoussé les limites du champ artistique et traditionnel en interrogeant le sens et la finalité du geste artistique. […] Après 1965, des artistes ne mènent plus une réflexion sur la réalisation de l’objet d’art mais sur l’objet de l’art lui-même, en privilégiant le discours sur la diffusion et la perception de l’œuvre.

Art engagé

Art d’un artiste dont le discours et les œuvres témoignent d’une prise de position sur des problèmes politiques ou sociaux de son temps.

Art vidéo

Forme d’art qui s’est développée par l’utilisation de moyens électroniques et dont l’outil principal est le caméscope qui permet l’enregistrement d’images en mouvement et de sons.

Autochrome

Premier procédé couleur inventé par les frères Lumière. Il connut un grand succès commercial entre 1907 et 1930. Une plaque de verre est recouverte d’une couche de fécule de pomme de terre teintée en bleu violacé, rouge orangé et vert puis d’une émulsion noir et blanc. À l’exposition, les grains d’argent masquent plus ou moins certains grains de fécule colorés et les couleurs sont ainsi restituées par synthèse additive. Après développement, l’image obtenue est un positif visible par transmission.

Biennale

Manifestation ou exposition artistique qui a lieu tous les deux ans.

Calotype (1840-1855)

Procédé breveté par William Henry Fox Talbot en 1841 et utilisé jusqu’au milieu des 1850. Il permet de produire une image par l’exposition dans une chambre noire au moyen d’un papier sensibilisé avec des solutions de nitrate d’argent et d’iodure de potassium et ensuite développé avec du gallonitrate d’argent. Le grand avantage de ce procédé sur le daguerréotype était la possibilité de tirer un seul négatif de multiples positifs.

Camera obscura

Précurseur de la chambre noire. Tout au début, il s’agissait d’une pièce dans laquelle les spectateurs pouvaient regarder des images projetées grâce à la lumière naturelle qui pénétrait par une petite ouverture (de la taille d’une tête d’épingle). Plus tard, cette installation fut transformée en une boîte portable avec un orifice, une lentille et un écran. C’est le principe même de l’appareil photographique.

Carte postale illustrée

Grâce à des règlements postaux du début du XXe siècle, la carte postale illustrée obtient immédiatement la faveur des masses. De format standard (8,7 x 13,6 cm), la carte postale est tirée selon différents procédés d’imprimerie, de la phototypie au demi-ton. Elle demeure l’un des champs photographiques les plus riches du XXe siècle.

Cartel

Étiquette ou la plaquette placée à côté d’une œuvre lors de son exposition. On y regroupe les renseignements sur l’œuvre : le nom de l’artiste, sa date de naissance et de décès, le titre, la date de réalisation, le médium, les matériaux, le prêteur (musée ou collectionneur privé), le donateur et le numéro d’identification de l’œuvre dans la collection du musée.

Citation

Les artistes contemporains font souvent référence à des œuvres plus anciennes de l’histoire de l’art. On dit alors que l’artiste fait une «citation». Il ne s’inspire pas vraiment d’une œuvre, mais l’intègre dans son œuvre. Il faut avoir une connaissance de l’histoire de l’art pour voir ces références. Les artistes en arts visuels ne sont pas les seuls à utiliser ce procédé, les réalisateurs de films l’utilisent aussi souvent.

(source : www.itinerart.ca/consulté le 4 avril 2013)
Collage

Image réalisée par une combinaison de photographies, de dessins et de divers matériaux collés sur un support.

Commissaire d'exposition

La personne qui a la responsabilité de choisir les œuvres et les artistes qui feront partie d’une exposition en fonction d’un cadre conceptuel élaboré soit par cette personne soit par l’institution où elle se tient. Cette personne peut être un conservateur de musée, un critique d’art, un travailleur indépendant ou un universitaire. Le commissaire réalise souvent la mise en espace, mais il peut aussi être secondé par un designer d’exposition qui s’occupe de la couleur des murs, du graphisme, et de l’éclairage.


(source : www.itinerart.ca/consulté le 4 avril 2013)
Concept

L’idée à la base d’un projet de création qui guide l’artiste jusqu’au produit final. Il arrive parfois que les artistes exposent le travail préparatoire, c’est-à-dire les recherches, photographies et enregistrements vidéo avec le résultat final ou qu’ils exposent que ce travail préparatoire. Pour eux, l’idée, le processus, compte autant que le résultat. On emploie aussi le terme process art.

(source : www.itinerart.ca/consulté le 4 avril 2013)
Contraste

Valeur relative entre les parties les plus claires et les parties les plus foncées d’une image.

Contre-jour

Photographie prise en se plaçant en face de la source de lumière et non derrière, comme on le recommande parfois aux débutants.

Copigraphie

Pratique artistique consistant à détourner les copieurs de leur usage habituel à des fins de création. Le Copy art désigne indistinctement les différentes façons d’utiliser les copieurs pour en faire des moyens d’expression, et ce, quel que soit leur type (thermographique, chimique, électrostatique, numérique ou analogique).

Couleur (photographie en)

Au XIXe siècle, Ducos du Hauron et Gabriel Lippman, par des voies totalement différentes, réussirent à produire les premières photographies en couleurs. Il faut attendre le XXe siècle pour qu’apparaissent les premiers procédés couleur commerciaux.

Cyanotype

Inventé par l’Anglais John Herschel en 1842, le cyanotype permettait d’obtenir directement une épreuve positive par l’utilisation de ferricyanure de potassium pour sensibiliser le papier. Ce tirage permanent et bon marché, aussi appelé aussi blue print, sert encore aujourd’hui en architecture.

Composition

Organisation, proportions, corrélations des différentes parties d’une œuvre plastique en vue de sa singularité, de son unité rythmique, de son dynamisme. La composition concerne la mise en place des éléments formels, leur convenance réciproque, leur subordination à l’ordonnance esthétique générale, à l’expression d’ensemble que doit donner l’œuvre : traitement du sujet, de l’espace, de la couleur, de la lumière, du mouvement ; en sculpture plus spécialement, équilibre des pleins et des vides, distribution des ombres et des lumières, choix des points de vues, attitudes des figures, proportions et ainsi de suite.

Contenu

Ce que l’œuvre explique ou signifie, le message dont elle est chargée : les idées, les faits, les scènes, les personnages, un savoir dont elle donne l’image. On touche ici à l’opposition entre la forme ou l’apparence immédiate comme telle et le fond ou contenu.

Corpus

Recueil réunissant ou se proposant de réunir, en vue de leur étude scientifique, la totalité des documents disponibles d’un genre donné, par exemple épigraphiques, littéraires, etc.


(source : www.fr.scribd.com/consulté le 4 avril 2013)
Daguerréotype (1839-1860)

Image positive obtenue sur feuille d’argent plaquée sur cuivre selon un procédé imaginé par Louis-Jacques Mandé Daguerre et Nicéphore Niepce, et fixée par amalgame. Ce fut, de 1839 à 1860, la forme populaire de la photographie. Les images obtenues avec ce procédé étaient d’une grande finesse de détails, mais également très fragiles et par précaution, elles étaient présentées sous verre, encadrées ou même protégées par un écrin.

Démarche

Le travail de réflexion que poursuit l’artiste tout au long de sa carrière et qui se répercute dans toutes ses actions et sa production. On emploie aussi le terme démarche artistique. 


(source : www.itinerart.ca/consulté le 4 avril 2013)
Dessin photogénique

Une excellente connaissance des sels d’argent a permis à William Henry Fox Talbot en 1834 de réaliser les premiers négatifs sur un papier imprégné de nitrate d’argent fixé dans une solution de sel. Ces images étaient le résultat de l’exposition à la lumière d’objets tels que des feuilles d’arbres, des brins d’herbe directement posés sur le papier.

Environnement

Dans l’art contemporain, correspond à l’attitude des artistes qui veulent se libérer des limites du support traditionnel pour étendre l’acte créatif à l’espace environnant. L’artiste cherche à mettre en relation l’œuvre d’art et le monde réel.

Épreuve

Image résultant du développement.

Épreuve à l'albumine argentique

Procédé utilisé par Louis-Désiré Blanquart-Évrard entre 1850 et 1920 pour tirer des épreuves par contact à partir de négatifs au collodion humide sur verre. Le développement du négatif est le même que celui employé pour l’ambrotype.

Épreuve à la gélatine argentique (1874-...)

Procédé employé depuis 1880 grâce à la recherche industrielle. Les négatifs sont sensibilisés en usine et vendus prêts à l’emploi. On utilisait d’abord des plaques de verre puis des support souples (cellulose et polyester après 1960). Ce procédé sert encore aujourd’hui en photographie noir et blanc.

Épreuve à développement chromogène

Procédé inventé par la Compagnie Estman Kodak en 1935, il s’agit des négatifs en couleurs et des diapositives que l’on utilise encore aujourd’hui. Les images positives en couleurs sont constituées de colorants organiques fixés au papier dans des couches de liant. Ces colorants représentent les trois couleurs primaires (cyan, magenta et jaune).

Espace bidimensionnel

Espace géométrique à deux dimensions orthogonales (largeur et longueur), compris entre les deux côtés d’un angle droit et conventionnellement assimilé au plan. Le dessin, la peinture utilisent un espace à deux dimensions réelles, celui de la toile ou de la feuille de papier.

Espace tridimensionnel

Espace géométrique à trois dimensions privilégiées (largeur, longueur et hauteur), lesquelles prises deux à deux, définissent trois plans orthogonaux qui représentent cet espace. […] la sculpture utilise un espace à trois dimensions réelles. En peinture, cet espace peut être suggéré par la perspective, l’effet spatial des couleurs ou par un autre moyen illusionniste, la dimension éloignement n’existant pas de fait.

Esthétique

Partie de la philosophie qui se propose l’étude de la sensibilité artistique et la définition de la notion de beau. 


(source : www.fr.scribd.com/consulté le 4 avril 2013)
Exposition

Présentation publique d’œuvres d’art, mais pour un temps limité seulement.

Ferrotype

Procédé inventé par Victor M. Griswold en 1856 et employé presque uniquement pour réaliser des portraits bon marché. Image positive obtenue en exposant une tôle vernie noire enduite d’une émulsion au collodion.

Focus

Réglage de la mise au point pour obtenir une image nette.

Holographie

Méthode pour créer une image en trois dimensions. Un rayon laser est divisé en deux parties. L’une est réfléchie par un objet et interfère avec l’autre qui vient directement du laser. Le motif d’interférence créé quand les deux rayons se rencontrent est enregistré sur une plaque photographique qui, éclairée par une lumière blanche ou laser, donne une image en trois dimensions.

Infographie

Toute représentation infographique en mode point, vectorielle, bidimensionnelle ou tridimensionnelle, générée par ordinateur.

In situ

Locution latine signifiant « dans le lieu ». S’emploie pour désigner les œuvres d’art créées en fonction d’un lieu spécifique.

Installation

Dans l’art contemporain, réalisation qui tend à substituer à la notion d’œuvre l’ensemble des éléments d’une création en relation avec le lieu où ils sont exposés ou avec leur environnement.

Installation vidéo

Oeuvre présentée dans un lieu d’exposition, regroupant des objets liés à la vidéo (caméscopes, magnétoscopes, moniteurs, projecteurs) et autres objets et faisant appel à la participation du spectateur, qui adopte une position par rapport à l’œuvre.

Interactivité

Dans le domaine des arts, possibilité pour le spectateur de participer à la réalisation de l’œuvre. Les artistes intéressés par l’interactivité doivent prévoir un ensemble de possibilités qui laisse une partie de la réalisation de l’œuvre à l’initiative des spectateurs, de sorte que ces derniers en deviennent les coauteurs.

Kirlian

Dispositif qui permet de rendre visible, par des impulsions électriques, l’enveloppe énergétique des substances. Soulignons que cet appareil n’est pas l’apanage de l’occultisme : il est principalement utilisé à des fins thérapeutiques. L’étude rigoureuse de l’enveloppe énergétique du corps permettrait de déceler une maladie bien avant l’apparition des symptômes.

Multimédia

Le terme est apparu vers la fin des années 1980, lorsque les cédéroms se sont développés. Il désignait alors les applications qui, grâce à la mémoire du CD et aux capacités de l’ordinateur, pouvaient générer, utiliser ou piloter différents médias simultanément : musique, son, image, vidéo, interface, homme-machine, interactivité. Aujourd’hui on utilise le mot multimédia pour désigner toute application utilisant ou servant à travailler sur au moins un média spécifique

Médiation

Fait de servir d’intermédiaire entre deux ou plusieurs choses.


(source : www.fr.scribd.com/consulté le 4 avril 2013)
Négatif

Image photographique sur laquelle les valeurs du sujet sont inversées : c’est le résultat normal d’un développement suivi de fixage.

Numérique

Qualifie toute forme d’enregistrement électronique (image ou son) dont la représentation de données ou de grandeurs physiques reposent sur des éléments binaires (1 ou 0). S’oppose à analogique.

Œuvre d’art

Œuvre produite de main d’homme à partir d’un matériau, expression d’un arrangement nouveau de formes connues, expression signifiante pour l’esprit et la sensibilité, et présentant une valeur d’un point de vue esthétique.

Perspective

La perspective naît à la Renaissance lorsque la vision naturelle a été pour la première fois reconstruite par les artifices de la représentation. La perspective est un procédé géométrique qui permet de représenter l’espace en trois dimensions.

 

Performance

Le mot performance, directement emprunté à l’anglais, sert aujourd’hui à désigner toutes les activités artistiques éphémères réalisées devant un public et font intervenir la musique, la danse, la poésie, le théâtre ou la vidéo, ou une quelconque combinaison de ces modes d’expression.

Photogravure

Procédé utilisé depuis 1852 pour réaliser des tirages multiples d’après des diapositives. Aujourd’hui on utilise encore la photogravure pour des reproductions monochromes de grande qualité.

Photomontage

Permet d’obtenir, en assemblant des éléments photographiques découpés, une image composite et sans rapport avec la réalité.

Positif

Épreuve photographique dans laquelle les parties lumineuses et sombres correspondent à celles du sujet représenté.

Prise de vue

C’est l’action de saisir une image par le biais d’un appareil photographique.

Série

L’artiste explore un thème dans toutes ses variations, thématique, esthétique, matérielle. La numérotation des œuvres permet de mieux s’y retrouver, de répertorier les œuvres.


(source : www.itinerart.ca/consulté le 4 avril 2013)
Stéréoscopie

Paire de vues photographiques prises l’une à côté de l’autre sous un angle très légèrement différent et disposées côte à côte. Bien que vues séparément par chaque œil dans un viseur stéréoscopique ou binoculaire, les deux images semblent se combiner pour donner l’illusion des trois dimensions.

Technique

Ensemble de données théoriques et pratiques devant conduire aux choix conscient et à l’emploi réglé des outils, des matériaux et des équipements dans l’exécution d’une œuvre.

Technique mixte

Technique artistique qui consiste à combiner dans une même œuvre plusieurs procédés picturaux et parfois en ayant recours à des outils ou à des matériaux non-conventionnels.

Tirage

Image sur papier obtenue au moyen de procédés photographiques.

Tirage contact

Tirage obtenu en plaçant le négatif en contact direct avec la surface sensible. Un tirage contact a la même dimension que le négatif.

Virage

Traitement chimique destiné à changer la tonalité ou à améliorer la stabilité d’une photographie. Dans le cas des images argentiques, l’argent est combiné à un autre composé comme l’or, le platine, le sélénium ou le soufre par exemple.